Les Démons du Pontet :

Sources et documents

     A défaut du temps nécessaire à une recherche directe dans les fonds (plus qu'abondants) des archives municipales, j'ai trouvé tout ce dont j'avais besoin  dans les ouvrages des historiens qui ont étudié cette période.
Je les remerçie vivement pour ces lectures passionnantes.

    Sans les citer tous, me viennent à l'esprit pour commencer :

le "Louis XI" de Jacques Heers,
 
"Les Marchands Bordelais au temps de Louis XI" et "la Banlieue de Bordeaux " de Michel Bochaca,
évidemment l' "
Histoire de Bordeaux " de Camille Jullian, 
"Bordeaux et le vin au moyen-âge" de Sandrine Lavaud,
les archives de Bordeaux en ligne sur le site de la Bibliothèque nationale :
http://gallica.bnf.fr/

... et quelques dizaines d'autres documents !

Le lieu :

      S'il est vrai que des colons furent envoyés repeupler les villages désertés pendant la guerre de cent ans, le village du Pontet est imaginaire.
Je le situe cependant au sud de Bordeaux, à la sortie de Gradignan, sur le chemin de Compostelle.

     A cette époque, le pélerin qui quittait la halte de Bordeaux pour entamer la dernière ligne droite avant les pyrenées quittait très vite les vignobles de la banlieue de Bordeaux pour s'enfoncer dans la forêt primitive du Cernès.

     A cet endroit se situe le prieuré de Cayac dont il ne reste que l'église médiévale.
L'hospitalet du XIIème siècle avait sans doute déjà été remplacé par un prieuré, même si les batiments de l'actuel prieuré sont plus récents. Le chemin qui passe devant la petite église est la voie romaine qui servait encore à l'époque pour rejoindre Bayonne et au delà Compostelle.

http://www.ville-gradignan.fr/menu-principal/tourisme-histoire/les-sites-a-decouvrir/le-prieure-et-leglise-de-cayac/

 

 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement